Projets-socioculturels

Voyage vers la citoyenneté

Voyage vers la citoyenneté, à travers la réalisation d’œuvres plastiques et de créations artistiques d’inspiration latino-américaine

Initié avec succès en décembre 2012 à Perpignan, l’association ThéâViDa propose depuis septembre 2016 aux habitants du quartier Près d’Arènes un projet socioculturel avec les objectifs suivants :

– découvrir une culture différente (la culture sud-américaine) et comprendre les mécanismes de métissage afin que les habitants puissent mieux se connaître et faciliter leur intégration

– Favoriser l’implication des habitants dans l’organisation, la mise en place et la création de temps forts afin qu’ils développent leurs capacités à s’investir dans leur quartier et à le promouvoir

– Valoriser l’esprit créatif de toutes les catégories de populations et veiller à la mixité homme/femme

Pendant trois années, les habitants du quartier Près d’Arènes auront le plaisir de vous accueillir à chaque vernissage des œuvres qu’ils auront créées :

– une exposition itinérante de sculptures colorées (inspirées par les Alebrijes mexicaines) de mai 2016 à juillet 2017;

– une fresque mobile (influencée par le muralisme mexicain) qui sera exposée entre mai 2017 et juillet 2018 ;

– et enfin un carnaval qui sera la vitrine créative, festive et dynamique du quartier. Cette création originale collective sera proposée sur la base des Murgas – carnaval argentin qui fusionne danse, musique et théâtre.

Focus sur la première phase

Dans la  1ère phase, le projet permettra de développer un partenariat entre différents établissements scolaires et structures socioculturelles du quartier autour de la création d’une exposition : les écoles primaires Denis Diderot et Frank Dickens et les collèges Gérard Philipe et Les Aiguerelles, les RALAE des écoles primaires (responsables des TAP), les responsables des ALSH Cité Mion et Les Aiguerelles ainsi que la Maison Pour Tous l’Escoutaïre et son centre de loisirs pour adolescents.

Intitulée « Souvenirs de Familles », ce travail à la fois individuel (recherche d’objets marquant de l’histoire familiale par l’enfant) et collectif (exposé sur l’histoire de l’objet et sa « valeur familiale ») se poursuivra par le choix et la réalisation d’un support commun d’exposition (1 support par groupe de travail) mettant en valeur les objets rapportés ou leurs photos.

A chaque étape de la réalisation, nous mettrons en parallèle les résultats obtenus avec ceux de personnes (enfants ou jeunes adultes) latino-américaines sollicitées pour ce projet.

Une artiste plasticienne professionnelle sera chargée de la faisabilité du support et de son suivi technique pendant la fabrication. Site de l’artiste Laetitia Gavini: http://www.edanslacreation.com/

L’exposition sera conçue pour être itinérante et visible sur divers lieux : Maison Pour Tous d’abord, lieux partenaires (en cours de contact) et établissements scolaires en fin d’année afin de susciter l’envie d’aller voir l’exposition là où elle se trouve (au dehors) puis revenir sur le lieu de création (pour les créations dans les établissement scolaires, traits d’union de cette étape) dans l’esprit d’une réappropriation collective restant mobile et à disposition pour l’extérieur (dans et/ou au-delà du territoire concerné).

Objectif : pérennisation du projet

L’esprit du projet étant porté par la volonté d’initier un processus s’inscrivant dans le temps et le souci d’agir de façon préventive, il est important qu’il puisse se poursuivre autour d’une action collective sur l’axe essentiel de l’appartenance citoyenne portée par les valeurs républicaines de liberté, d’égalité et de fraternité.

La 2ème étape de construction collective intergénérationnelle et commune, entre les unités urbaines du quartier des Prés d’Arènes prendra la forme une fresque inspirée par le courant muraliste mexicain dont les œuvres étaient présentées dans les halls de grands édifices populaires et retraçaient les moments historiques du pays. Accessibles à tous, elles permettaient à la population de connaître son passé et de comprendre les apports mutuels des cultures amérindiennes et hispaniques.

Dans ce projet, cette fresque symbolisera le partage de valeurs communes actuelles malgré les différences des parcours antérieurs empreints d’habitudes et/ou de pratiques « importées » d’ailleurs (Afrique du Nord, Europe du Sud,…).

S’agissant d’une création collective, chaque participant devra prendre en compte l’avis des autres (référence à la liberté d’expression, à la diversité de pratiques éducatives, de vie,…), la parole de tout un chacun (référence à l’égalité en particulier sur les questions de genre et de la relation garçon/fille), la place des uns et des autres (référence à la fraternité en particulier à l’égard des personnes âgées, population peu visible).

Comme dit précédemment, un artiste peintre et illustrateur professionnel veillera à la faisabilité du support et de son suivi technique pendant la fabrication. Site de l’artiste Clément Peiffer : http://www.clementpeiffer.com/

Afin de prolonger la dynamique et le travail accompli lors des deux premières étapes, un temps de création autour du carnaval sera proposé aux participants. L’objectif de cette dernière étape sera de mobiliser les habitants pour une création originale et une réappropriation par les habitants de ce moment festif afin de le proposer chaque année.

Pourquoi un carnaval ?

Le carnaval est le lieu de tous les possibles, où la liesse populaire prend toute sa place. L’apport de la culture des habitants impliqués enrichira la création de ce nouveau carnaval largement inspiré du modèle des murgas argentines, déjà elles-mêmes porteuses de plusieurs cultures.

Cette vitrine culturelle montrera un autre visage du quartier au territoire métropolitain et permettra une mixité naturelle autour de l’événement.

Pour la préparation de cette manifestation, des artistes de théâtre, musiciens et chorégraphe accompagneront l’imagination et la créativité des habitants déjà sollicités par les deux étapes précédentes.

Dans le but de pérenniser ce projet, il sera également possible de proposer chaque année des expositions sur l’héritage familial et la représentativité des habitants du quartier sous différentes formes artistiques (chants, théâtre, écriture,…). Ces propositions seront étudiées au cours de la réalisation du projet.

Les intervenants de la première phase

Gabrielle Gonzalez

Études et diplômes : BAFA spécialisation musique, master 1 en géographie humaine et master 2 en sciences politiques échanges culturels internationaux.

Après une première expérience d’interprète technique et de mise en scène pour le Festival Les Translatines à Biarritz, elle part en Amérique Latine en 2004 et travaille en tant que coordinatrice de production pour plusieurs festivals de théâtre et de danse en Argentine, au Chili et au Brésil. De retour en France en 2006, elle assiste la metteure en scène Urszula Mikos pour la création « Hérodiade (Hero died) » de Laurent Contamin au Centre Culturel Boris Vian – Les Ulis dans la région parisienne.

En janvier 2007, elle revient à Montpellier et devient administratrice et responsable de la communication de la compagnie Théâtre au Présent (Yves Gourmelon) et du Théâtre Lakanal – Pierre Tabard.

Cofondatrice de l’association ThéâViDa en 2009, association dédiée à la sensibilisation de la culture latino-américaine, elle participe activement au développement de ses activités artistiques et pédagogiques (création, festival, ateliers).

De 2012 à 2014, elle monte une pièce de théâtre « Voyage au cœur, Ojo de oro » de Thérèse Bonnétat, sur la vie d’Alejandro Jodorowsky, et un conte tout public « Ana Balón et les souliers de der » d’Anne Bourrel.

Elle donne des ateliers, animations et conférences sur des thématiques artistiques latino-américaines.

Depuis 2012, elle monte des projets socioculturels en direction des publics empêchés à Perpignan et propose une série de formations sur la médiation culturelle et le montage de projet socioculturel à Montpellier.

Lætitia Gavini

Originaire de Lorraine et de Corse, elle s’est rapprochée de son île de « beauté » en venant s’installer en tant que graphiste-plasticienne en Languedoc-Roussillon depuis 2007. Elle a suivi une formation en cinéma & audiovisuel, qui lui a permis de travailler pendant 10 ans pour Arte TV à Strasbourg, puis en graphisme et arts plastiques. Pendant ses années à Arte TV, elle a poursuivi son travail de recherche plastique (expositions, membre d’une galerie organisant des happenings).

Aujourd’hui, quand elle n’attrape pas la souris, elle crée, à partir de matériaux recyclés des sculptures de plâtre aux formes généreuses à la recherche d’apesanteur et d’évasion, des insectes aux formes et couleurs rappelant des créatures à la Miyazaki. Elle « habille » les objets de notre quotidien pour leur offrir un parfum de liberté, une âme singulière.

Mais son talent ne s’arrête pas là, elle co-anime régulièrement avec Thérèse Bonnétat un atelier d’écriture/arts plastiques, on fait appel à elle pour ses idées colorées : conception de costumes de scène pour le théâtre, création d’affiches, d’illustrations, de programmes, d’évènementiel plastique. Comme un souffle du quotidien, l’univers de la création lui va bien. Invitation au voyage, laissons nous embarquer ! Et si le cœur de Laetitia ressemblait à ses mains ? En or…

Son travail a fait l’objet de plusieurs expositions dans la région au Festival Saperlipopette, à la Maison de l’Agglomération à Montpellier,…

Site de l’artiste : http://www.edanslacreation.com/

Devenez bénévole

3 + 9 =

ThéâViDa
09 82 53 76 16
117, rue des Etats généraux - 34000 Montpellier, FRANCE
theavida@gmail.com

Bureau Téâvida

Pour recevoir la prochaine newsletter de ThéâViDa, inscrivez-vous ici:

Ouverture au public le mardi de 18h à 19h et le jeudi de 16h30 à 19h

Permanences tenues par des bénévoles, il est préférable de nous contacter avant de vous déplacer.